Microsoft Surface Studio : un PC tout-en-un pensé pour les créatifs



Avec son design et ses outils novateurs, la station de travail Surface Studio de Microsoft vient attaquer Apple sur un secteur qui lui semblait aujourd’hui réservé : celui des designers et des graphistes.

Après les Surface Book et Surface Pro 4, Microsoft repousse un peu plus loin les limites de la création en présentant une station de travail complète et performante, équipée d’une large dalle tactile multipointsde 28" à la très haute définition de 4 500 x 3 000 pixels, soit 13,5 Mpx. La résolution d’affichage atteint ainsi la valeur de 192 dpi. C’est un peu moins que l’iMac 5K et ses 218 dpi, mais la différence n’est sans doute pas flagrante à l’oeil nu et les fonctionnalités tactiles seront un atout de taille.

En condition de bureautique, utilisée avec le clavier Surface Keyboard et la souris Surface Mouse, la Surface Studio présente des airs d’iMac, et ce n’est sans doute pas un hasard tant on connaît l’implantation de cette gamme au sein des agences de créatifs. Dans la Surface Studio, l’unité centrale n’est pas intégrée dans l’écran, mais à la base du pied, dans un boîtier de 22x25 cm et 3 cm de hauteur.

1- TAILLÉ POUR LA PRODUCTION PHOTO/VIDÉO

La version standard intègre un processeur Intel Core i5, 8Go de Ram, une carte Nvidia GeForce GTX 965M avec 2Go de mémoire GDDR5 et un disque dur hybride de 1 To. Deux autres versions sont également proposées dont une taillée pour la production avec un processeur Intel Core i7, 32 Go de Ram, une carte Nvidia GeForce GTX 980M GPU avec 4Go de GDDR5 et un disque de 2To.

À l’arrière de cette unité centrale, se trouvent quatre ports USB 3.0, un port Ethernet, un mini DisplayPort, un lecteur de carte SD et une prise jack 3,5 mm, complété bien évidemment par une connexion Wi-Fi, Bluetooth ... et Xbox. À l’avant, on trouve une caméra 5 Mpx et deux micros..


De plus, l’utilisation de la mention «@» ainsi que des outils de chats conventionnels pour effectuer l’ensemble de ces tâches de recherche réduit considérablement la complexité de l’apprentissage de cette nouvelle application. Comme elle utilise des outils que l’utilisateur a déjà appris à utiliser, il peut s’adapter rapidement au nouveau contexte de cette application.

Malheureusement, malgré les avantages de cette nouvelle fonctionnalité, l’assistant comporte encore quelques bémols (qui, nous l’espérons, disparaîtront avec le développement de l’outil).

D’abord, l’assistant n’est pour l’instant offert qu’en anglais, ce qui risque de ralentir l’implantation de Allo en France et dans les autres pays (ou régions) majoritairement francophones. Ensuite, comme Allo n’est pas ouvert à la concurrence, il n’est pas possible de faire des requêtes nécessitant des applications externes à l’univers Google (par exemple, il n’est pas possible de commander un service de voiture depuis l’application).

2- Design Innovant

Mais ce qui fait de la Surface Studio un produit hors du commun, c’est sa capacité à se mouvoir en tablette tactile, un jeu de charnières permettant d’abaisser l’écran jusqu’à le placer à hauteur de table avec une inclinaison de 20°.

Le stylet Surface Pen, livré en standard et identique au modèle des Surface Pro et Surface Book, permet alors de dessiner ou de tracer directement sur l’écran avec une précision de 1024 niveaux de pression. Il pourra être associé à un nouvel accessoire : le Surface Dial qui une fois placé sur l’écran donne accès à une série d’outils ou de réglages que l’utilisateur pourra sélectionner grâce à une simple rotation. Ce dernier sera vendu en option, mais semble indispensable tant il permet de modifier l’ergonomie du produit. L’ensemble tire parti de la dernière version de Windows 10 et notamment de Windows 10 Creator’s Update.


Si Microsoft n’a pas été en mesure de se battre sur le secteur de la téléphonie, la firme de Redmond fait preuve aujourd’hui d’une réelle capacité d’innovation dans le domaine de l’ordinateur. Alors qu’Apple n’a fait que très peu évoluer sa gamme Mac ces dernières années, elles se doit de réagir pour ne pas se laisser affaiblir dans ce secteur des agences de publicité et des studios graphiques.